Uberisation, un phénomène dans l’air du temps.

Uberisation, un phénomène dans l’air du temps.

Uberisation, un phénomène dans l’air du temps.

Qu’est-ce que c’est ?

Le terme « Uberisation » provient du nom de l’entreprise américaine Uber, qui a développé des plateformes afin de mettre en relation des chauffeurs et des usagers pour des services de transport. De plus, ce terme désigne l’utilisation d’une économie collaborative en passant par les nouvelles technologies numériques telles que les smartphones, tablettes et ordinateurs, l’accès à internet, la géolocalisation … Ces technologies sont désormais au cœur de notre société et de nos habitudes de consommation. En d’autres termes l’uberisation désigne un nouvel acteur économique, qui se définit par son organisation qui met en relation les offreurs et les demandeurs au travers d’une plateforme.

Économie

L’économie collaborative est basée sur l’échange de biens entre particuliers via une plateforme numérique de mise en relation. Tout comme l’uberisation, elle se développe sur tous les secteurs d’activité ce qui engendre une crainte pour les entreprises présentent sur le marché. Cette large concurrence permet aux utilisateurs/clients d’obtenir une diversité en termes de prix. En effet, les entreprises qui ubérisent leur activité vont proposer à leur client des prix à moindre coût. De nos jours, les consommateurs cherchent à obtenir des produits et services à bas prix. Les habitudes de consommation des individus sont tournées vers la réactivité des entreprises ainsi qu’à l’accessibilité la plus rapide pour les produits et/ou services. Une entreprise qui répondant le plus efficacement aux exigences de ses clients à plus de chance de vendre ses prestations. La connectivité y est pour quelque chose, l’uberisation a su l’utiliser. Les consommateurs sont de plus en plus exigeants et de moins en moins patients. De plus, l’ubérisation permet de retirer les intermédiaires et de mettre à la place le digitale au cœur de leur stratégie. Leurs offres sont basées sur une application simple, intuitive qui permet un gain de temps.

urberisation

Les formes

De ce fait, nous assistons à de nouvelles formes d’emploi, le développement de l’économie collaborative engendre un renforcement des contrats de travail temporaire ce qui renforce la précarisation. Cela s’explique par le fait que ces travailleurs ont un statut intermédiaire entre le salarié et l’auto entrepreneur. Ils sont libres en termes d’horaires et de choix d’activité, cependant ils ont un contrat direct avec leurs clients, ce qui les rends dépendants économiquement à la plateforme. De ce fait, leur statut d’intermédiaire ne leur permet pas d’avoir une protection juridique ni une protection économique qu’offre le code du travail. Ainsi qu’un salaire faible et peu représentatif des heures de travail réalisées pour la plupart en continue. Cet achèvement du salariat bouleverse la structure des entreprises classiques.

Ces nouveaux acteurs sont perçus comme de la concurrence déloyale du fait d’obliger ses prestataires à avoir le statut d’auto entrepreneur ce qui permet à l’entreprise de limiter ses cotisations, impôts et charges. Ces entreprises sont souvent des starts up qui souhaitent se développer rapidement. L’ubérisation permet de répondre à des besoins, avec moins de coût pour les entreprises et des services accessibles pour les consommateurs.

L’Ubérisation s’impose sur tous les domaines d’activité des transports (Uber, Blablacar), à l’hôtellerie (Airbnb) passant par la distribution (Amazon, le bon coin) et les banques (Fintech).

One comment

Add comment