L’égalité femmes-hommes en entreprise

L’égalité femmes-hommes en entreprise

L’égalité femmes-hommes en entreprise

L’égalité entre l’homme et la femme est un sujet brûlant dans le domaine professionnel surtout depuis la mise en place de la loi Avenir professionnel du 5 septembre 2018. Et depuis le 1er janvier 2019, une grande partie de ce que cette loi instaure est en application dans les entreprises. La question étant : est-ce que le changement est significatif pour l’égalité entre homme et femme. Récemment, le Ministère du Travail a rapporté les calculs sur l’index d’égalité entre femmes et hommes en entreprise et le résultat est assez décevant pour les grandes entreprises. Bon nombre d’entre eux vont recevoir des pénalités si la situation n’évolue pas.

Les 5 indicateurs de l’index d’égalité entre homme et femme

Les 5 indicateurs comprennent en premier lieu « La suppression des écarts de salaires entre les femmes et les hommes » (40 points). Cet indicateur fonctionne sur les postes et âges comparables (les moins de 30 ans, les 30 à 40 ans, les 40 à 50 ans et les plus de 50 ans). Puis, il y a « 2. La même chance d’avoir une augmentation pour les femmes que pour les hommes » (20 points), « 3. La même chance d’obtenir une promotion pour les femmes que pour les hommes » (15 points), « 4. Toutes les salariées augmentées à leur retour de congé maternité » (15 points) et « 5. Au moins quatre femmes dans les 10 plus hautes rémunérations » (10 points).

Le résultat de l’étude mené par le Ministère du Travail

L’étude mener sur 40 000 entreprises de plus de 50 salariés, hormis le secteur agricole, n’a pas permis de voir tous les indicateurs. Il ne porte que sur l’indicateur numéro à 40 points et le numéro 10 à 10 points. Pour le premier indicateur, il n’y a que 6 % des entreprises qui obtiennent la note maximale, 65 % des entreprises obtiennent entre 30 et 39 points. Par taille d’entreprise, seul 1 % des plus de 250 salariés passent alors qu’il y 8 % pour les entreprises de 50 à 250 salariés. Pour l’indicateur numéro 5, 44 % des employeurs de 250 et 1 000 salariés ont les 10 points et 54 % des employeurs de plus de 1 000 salariés n’ont aucun point.

La pénalité pour les entreprises qui ne respectent pas la loi

Une entreprise doit avoir en moyenne 75 points sur les 5 indicateurs pour être conforme à la loi. Celles qui ne respectent pas la loi ont 3 ans pour prendre des mesures correctives. Si au bout de 3 ans, les entreprises qui ne sont pas conformes à la loi n’ont pas changé leur situation, elles seront sanctionnées jusqu’à 1 % de la masse salariale. Afin de s’en assurer, l’inspection du travail augmente le nombre des contrôles jusqu’à 4 sur l’égalité entre homme et femme en entreprise.

libero dictum suscipit Aenean ut adipiscing Praesent ultricies ipsum