La gestion des conflits en entreprise : comment procéder ?

La gestion des conflits en entreprise : comment procéder ?

Différentes méthodes pour remédier aux conflits en entreprise

La vie professionnelle est difficile quand on ne s’entend pas bien avec ses collègues et ses supérieurs. La patience et le tact sont parfois payants. Pourtant, il est possible d’avoir de l’autorité – sans être autoritaire – et de limiter les petits conflits de génération. Voici quelques méthodes simples mais efficaces.

Désamorcer les sources de conflit

Il y a des moments pendant les réunions ou les rencontres entre collègues sont des occasions pour déclencher des conflits. On dit des mots blessants, on sous-estime, on bouscule, on grogne ou on est frustré. Cela recommence chaque jour, sans que pour autant les protagonistes appellent à l’aide. Et s’il suffisait tout simplement de se réunir autour d’une table pour essayer de trouver un terrain d’entente qui empoisonne le travail en équipe. La communication sera toujours un bon moyen de régler les petits problèmes.

Résoudre les petites disputes

Une des méthodes appliquée aux États-Unis depuis quarante ans, la méthode du psychologue Thomas Gordon, qui se fonde sur deux grands principes : « l’écoute active » : comprendre et reformuler l’intention hostile de l’autre ; et « Le message je » : au lieu de juger, ordonner et accuser. Cela permet d’aplanir les disputes au quotidien en évitant qu’il y ait « un gagnant et un perdant ». Ensuite, la thérapie continue sur des techniques simples. Elle demande cependant une grande disponibilité d’esprit : au départ, les grandes personnes peuvent estimer que c’est une perte de temps. Mais, à l’usage, elles suppriment l’énervement et se révèlent bénéfiques pour tous.

Négocier un compromis

En écoutant l’opinion de l’autre puis en exprimant le vôtre, on peut parvenir à un accord. Cela demande un petit effort de chacun, mais on y gagne en énergie, en bonne humeur et en efficacité. Par exemple, vous êtes au téléphone et, bien sûr, un de vos collègues vous harcèle de questions urgentes. Dire « taisez-vous ! » n’est pas la bonne méthode. Mieux vaut interrompre votre communication quelques secondes et répondez à cette question « urgente ». Par contre, si la conversation est une priorité, mieux vaut transférer l’appel dans un endroit plus calme et si possible en privé. Il pourrait s’en suivre alors une négociation en vous laissant terminer la conversation et, après, vous continuerez votre travail. Chacun prendra ses responsabilités et respectera le travail de chacun à l’intérieur de l’entreprise.

Savoir régler les discordes

Quand tous les membres des équipes sont au bord de la crise de nerf, il faut utiliser les grands moyens. Que faire alors ? Il faut se réunir autour d’une table et chercher ensemble des solutions en procédant par étapes :

– identifier le problème : chacun exprime ce qui l’ennuie.

– Énumérer les solutions : par exemple, chacun se doit de proposer une issue pour prévenir les crises.

– Évaluer le résultat : au bout de quelques semaines, évaluer les résultats et, au besoin, débattre des réajustements. Cette consultation demande du temps qui sera regagné par la suite. Car chacun se sentant responsable de ses actes, et satisfait de voir que d’autres personnes s’impliquent et se tiennent aux engagements pris.

diam in Aenean facilisis accumsan sed ut leo felis Aliquam Sed dictum