Transparence des salaires : bonne ou mauvaise idée ?

Transparence des salaires : bonne ou mauvaise idée ?

Le salaire est un sujet à traiter avec délicatesse, il n’est pas courant d’évoquer le montant en France. Toutefois, avec le temps, les mentalités évoluent et conduisent à la mise en avant de la transparence des salaires. Mention soutenue par la loi Pacte, plusieurs structures ont déjà commencé à adopter cette politique de transparence. La question étant : est-ce que cette transparence des salaires est favorable ou défavorable pour l’entreprise et ses collaborateurs ?

Le projet de loi Pacte et la transparence des salaires

La loi Pacte est une initiative du ministre de l’Économie Bruno Le Maire dont le but est de simplifier la vie des PME à travers différentes actions (fléchage de l’épargne, allègement des coûts et des contraintes). Par contre, pour les grandes entreprises avec plus de 1000 salariés, la loi Pacte est plus une contrainte. En effet, mise en examen récemment, la révision de cette loi est portée sur la transparence des salaires au sein d’une entreprise (en interne). Il a été voté par les députés que le salaire moyen au sein d’une entreprise est maintenant rendues publiques notamment les grandes entreprises. Ainsi, ces derniers doivent dorénavant fournir une grille de comparaison consultable par tous les collaborateurs. Concrètement, cette transparence permet de voir les montants des rémunérations les plus élevées au sein de l’entreprise et d’analyser l’écart par rapport au salaire moyen et au salaire médian.

La transparence des salaires, les profits pour l’entreprise

La transparence des salaires est adoptée dans la perspective d’apporter des changements bénéfiques pour l’économie française et pour les entreprises. Au sein d’une entreprise, cette transparence va permettre d’instaurer un climat de confiance avec le concept du « travail égal, salaire égal ». Cela prend bien évidemment en compte : les connaissances professionnelles, l’expérience, les responsabilités, etc. Ainsi, on évite de semer les doutes et les fausses rumeurs dans une équipe de collaborateurs. Connaitre le salaire de ses supérieurs peut aussi être une source de motivation pour les salariés, ils souhaiteront évoluer de statut dans l’entreprise. En outre, même si l’égalité des salaires hommes et femme ne change pas, cette transparence permet d’éviter une disparité criante. Pour les entreprises, cette transparence est très pratique pour les négociations salariales avec les nouveaux collaborateurs.

La transparence des salaires, aspects négatifs

Le problème de cette transparence réside surtout dans le non-respect de la vie privée.Tout le monde ne souhaite pas forcément divulguer le montant de son salaire aux autres. D’ailleurs, cette transparence peut aussi être une source de démotivation. Il se peut que le salarié estime être sous-payé par rapport à ses collaborateurs. Autre aspect négatif : la mise en application, plusieurs entreprises pratiquent encore l’inégalité salariale pour favoritisme par exemple. Il y a aussi le fait que l’écart entre le salaire moyen et le salaire des dirigeants est trop élevé. Si l’écart est justifié, il n’y aurait pas de problème, mais ce n’est toujours pas le cas. En 2017, la plate-forme Ethics & Boards publie qu’un patron CAC 40 gagne environ 5 millions d’euros soit 285 fois le montant du SMIC.

nunc felis libero Sed lectus ut Phasellus commodo risus ultricies tristique vulputate,