Les impayés, un problème de taille pour les PME

Les impayés, un problème de taille pour les PME

Les clients sont les sources de richesse d’une entreprise, mais ils peuvent aussi en causer la perte. Une entreprise rencontre souvent des problèmes financiers à cause de mauvais payeurs. En effet, il n’est pas facile de se faire payer en temps et en heure, ce qui constitue la première source de défaillance pour l’entreprise. Touchant surtout les PME, les impayés ne sont pas insurmontables, à chaque problème il y a une solution.

Les conséquences des impayées pour une PME

Toutes les entreprises, PME ou grande entreprise, ont un jour ou l’autre fait face à de mauvais payeurs. Ces derniers ont la fâcheuse habitude de se rendre injoignable une fois le moment de payer. Dans certains cas, ils contestent le paiement en proclamant un litige. Cela peut arriver lorsqu’on fait face à un client de mauvaise foi ou en difficulté financière. Malheureusement, les impayés causent beaucoup de tort pour l’entreprise qui se voit fortement exposée à des problèmes financiers. Même si le client ne paie pas l’entreprise doit régler les salaires, l’Urssaf, la TVA, etc. Dans les cas les moins graves, les impayés obligent l’entreprise à faire des efforts pour augmenter son chiffre d’affaires. Pour compenser les impayés, l’entreprise peut par exemple augmenter le tarif des services. Dans le pire des cas, l’entreprise va devoir faire face à la faillite.

Les actions préventives contre les impayés

À un moment ou à un autre, une entreprise va rencontrer de mauvais payeurs, il faut donc s’y préparer. Plusieurs solutions permettent d’anticiper les impayés, le meilleur étant de bien sélectionner le profil de ses clients. Pour cela, il faut procéder à une analyse de la situation financière des clients pour assurer la solvabilité. Il ne faut donc pas hésiter à mener une enquête sur les clients si nécessaire. Mais dans la majorité des cas, les clients doivent fournir plusieurs documents attestant de leur solvabilité. S’il n’est pas possible d’assurer la solvabilité des clients, la souscription à une garantie est à envisager. On peut notamment proposer un cautionnement par une autre personne, une hypothèque ou un nantissement. En outre, il ne faut pas oublier d’envoyer plusieurs notifications au client pour lui rappeler que l’échéance de paiement est proche. Bien évidemment, pour garder intacte la relation commerciale, la notification doit être professionnelle, courtoise et persévérante.

Les solutions judiciaires contre les impayés

S’il est possible de trouver un accord à l’amiable avec le client, il est toujours recommandé d’opter pour cette solution. Mais si le client maintient sa mauvaise foi, l’entreprise peut employer la voie judiciaire comme action radicale. Il existe 3 procédures judiciaires efficaces pour contre les impayées à savoir : la requête en Injonction de Payer, l’assignation en Référé et l’assignation au fond. La requête en Injonction de Payer s’appuie sur les seuls éléments transmis par l’entreprise pour rendre décision de justice. L’assignation en Référé est une procédure adaptée pour les situations d’urgence nécessitant une décision de justice rapide et radicale. L’assignation au fond est recommandée si la situation peut aller jusqu’à un débat contradictoire avec des avocats.

consequat. id sit fringilla Phasellus diam quis mi, dolor. sem, risus. justo