Le télétravail, un mode de travail qui séduit

Le télétravail, un mode de travail qui séduit

Bien que le télétravail laisse encore sceptiques de nombreux managers, cette pratique semble gagner du terrain en France. C’est en tout cas ce que révèle une étude menée par le groupe Malakoff Médéric.

Le télétravail en chiffres

D’après l’étude publiée au mois de février 2019, près de 30 % des salariés français travaillant dans des entreprises du secteur privé sont en télétravail. Cela représente plus de 5 millions d’actifs. Par rapport à 2018, ce sont plus de 500 000 personnes supplémentaires qui ont opté pour cette solution. La grande majorité des télétravailleurs sont des salariés qui sont embauchés en CDI. Et plus de la moitié sont des cadres qui ont des enfants. En moyenne, ils restent à la maison sept jours par mois. Les raisons de cet attrait pour le télétravail sont multiples et sont souvent liée à la vie personnelle du salarié.

De meilleures performances

Les chefs d’entreprise et les employés interrogés pour l’enquête se rejoignent pour affirmer que le télétravail permet de gagner en efficacité. Qui dit plus d’efficacité dit forcément plus de productivité. Parce que les résultats sont bel et bien là, les patrons ne peuvent qu’être favorables à ce mode de travail. Du côté des salariés, la hausse de performance est due à plusieurs causes. Tout d’abord, le télétravailleur s’auto-gère. Il est responsable et autonome. Une liberté qui l’incite à faire correctement les choses, voire mieux que s’il était en relation directe avec ses supérieurs. Il est en effet prouvé que, dans certains cas, on travaille mieux sans contrainte extérieure. De plus, le télétravailleur s’investit davantage. Globalement, travailler chez soi procure du bien-être. Un sentiment propice à de bonnes performances.

Plus de bonheur

Si les salariés sont séduits, c’est aussi parce que ceux-ci peuvent concilier plus facilement leur vie professionnelle et leur vie de famille. Bien que le travail soit la notion essentielle du télétravail, les collaborateurs restent chez eux. Ainsi, ils peuvent s’occuper de leur foyer et de leurs enfants tout en œuvrant à leurs tâches.

En outre, le télétravail limite les déplacements. Les jours où le salarié effectue ses missions à domicile, il n’est pas coincé dans les embouteillages ni dans les transports en commun. D’une certaine manière, cela lui permet de s’économiser. Le télétravailleur termine sa journée moins stressé, moins fatigué que son collègue qui a passé la journée au bureau et plusieurs heures sur la route ou dans un wagon de train.

Génération télétravail

Ce mode de travail va de pair avec les transformations de la société et de l’entreprise. D’ailleurs, si l’étude ne porte que sur les salariés du privé, la pratique du télétravail se développe également dans la fonction publique. Sans parler des jeunes entrepreneurs, dont le bureau est partout et nulle part à la fois, qui travaillent connectés à leur smartphone, tablette ou PC (dans les secteurs de la communication, du web, du marketing, etc). Si le télétravail séduit de plus en plus, c’est aussi parce que les moyens de communication permettent d’agir à distance. La raréfaction des zones blanches et la démocratisation des appareils hi-tech jouent en faveur de cette pratique.

ut tempus Donec Lorem at lectus dolor. porta. leo. dolor commodo leo