L’arrondi solidaire sur salaire, comment ça marche ?

L’arrondi solidaire sur salaire, comment ça marche ?

En France, les entreprises adoptent de plus en plus l’arrondi solidaire sur salaire. Il s’agit d’un concept simple de collecte solidaire qui concerne à la fois l’employeur et les salariés. Mais, comment ça marche concrètement ? Découvrez la réponse dans cet article.

L’arrondi sur salaire, qu’est-ce que c’est ?

L’arrondi sur salaire est un don participatif qui s’installe progressivement au sein des entreprises. Pour faire court, il s’agit d’une collecte solidaire qui se fait sur les salaires nets des employés adhérents. Évidemment, cette pratique est entièrement basée sur le volontariat.

La rémunération mensuelle du salarié est amputée de quelques centimes d’euros. Cette somme récupérée est alors reversée à une association préalablement choisie par l’employé. Dans ce contexte, un salarié qui perçoit par exemple 1618,61 € conserve 1618 € et donne 61 cts à une organisation de son choix.

Au lieu d’arrondir seulement sa rémunération à l’euro inférieur, le salarié peut également décider de faire un don supplémentaire de quelques euros. Dans certains cas, les employeurs choisissent de donner aux associations le double des dons de leurs collaborateurs.

Quels sont les avantages de cette pratique RH pour les salariés ?

En donnant des centimes de son bulletin de paye ou quelques euros de plus, le salarié soutient les actions d’une association. Il investit ainsi pour une cause qui lui tient à cœur et il donne par ricochet plus de sens à sa vie de bureau.

De même, chaque collaborateur des entreprises embarquées peut changer l’organisation bénéficiaire ad libitum. C’est pareil avec le montant du don que le salarié peut revoir à la hausse comme à la baisse. Il peut aussi décider d’interrompre les prélèvements à tout moment.

Puisqu’il est bénéfique pour les associations et sans engagement pour les salariés, ce mode de collecte constitue un facteur de motivation indéniable pour les employés.

En quoi ce geste solidaire est-il avantageux pour l’employeur ?

Lorsqu’une société adhère au prélèvement de micro-dons sur le net de ses employés au profit des associations, elle améliore son image de marque. On la perçoit comme étant une société responsable. Cela attire d’ailleurs des talents qui recherchent des entreprises qui prônent des valeurs éthiques.

En adoptant cette nouvelle méthode de collecte solidaire, l’employeur se rapproche de ses collaborateurs. Dans ce contexte, les salariés ont l’impression de participer à la politique RSE (Responsabilité Sociale et Environnementale) de la société. Or, une bonne cohésion entre employeur et employés d’une même entreprise est très bénéfique pour la structure.

Comment mettre en place cette collecte dans une entreprise ?

Il existe plusieurs plateformes qui permettent aux entreprises d’implémenter cette forme de solidarité participative au sein de leur structure. L’employeur s’inscrit sur la plateforme qui lui convient et sélectionne les associations qui convergent avec les valeurs de son entreprise.

Les salariés qui adoptent cette pratique basée sur le volontariat peuvent alors choisir l’association qui bénéficiera de leurs dons. La cerise sur le gâteau est que la totalité des dons collectés est reversée aux organisations sélectionnées, sans prélèvement d’aucune commission.

eget facilisis pulvinar libero. dapibus Nullam risus eleifend velit,