Comment le recrutement de salariés se déroule-il de nos jours ?

Comment le recrutement de salariés se déroule-il de nos jours ?

Le recrutement est une étape cruciale autant pour l’entreprise que pour les candidats. Même si le but reste le même, à savoir recruter la personne la plus performante pour un poste donné, les méthodes de sélection ont changé. Si les compétences techniques sont toujours déterminantes, les qualités humaines sont, de nos jours, un atout précieux.

La candidature spontanée, une alternative productive

De nos jours, pour postuler à une offre de travail, il suffit d’envoyer son dossier en ligne dans la boîte mail de l’entreprise. Certes, c’est pratique, mais ce n’est pas forcément la bonne approche pour attirer l’attention de l’entreprise. Selon une étude menée par le ministère du Travail en 2016, seuls 15 % des recrutements aboutissent par une annonce. La solution pour optimiser ses chances est donc d’opter pour une approche plus directe, soit spontanée. Cette option montre surtout la qualité du candidat comme acteur de sa recherche. Il ne se contente pas de vérifier les annonces en ligne, il cible les entreprises intéressantes pouvant mettre à profit ses compétences. Cette approche est très productive auprès des PME, puisque ces dernières n’ont pas forcément les moyens de faire une annonce à grande échelle. Selon l’étude du ministère du Travail, 21 % des recrutements se font par candidature spontanée.

Le réseau de relation professionnelle et personnelle

Pour postuler à un poste, le courrier électronique et le courrier postal sont les moyens les plus utilisés pour envoyer son dossier. Le problème avec ces deux moyens de communication c’est qu’ils sont à la portée de tout le monde. Une entreprise ne va pas forcément lire toutes les candidatures envoyées, et même le fait, seule une poignée de postulants aura un entretien. En effet, seule une candidature est étudiée dans près de 3 recrutements sur 10. Mais il est possible d’utiliser ce surnombre de candidatures en avantage si on a des relations professionnelles ou personnelles. Une entreprise a tendance à mettre en avant ce canal pour embaucher. L’étude du ministère estime que 53 % des recrutements se font par le réseau de professionnel ou personnel. D’ailleurs 12 % des recrutements en France se font uniquement par l’intermédiaire d’une connaissance.

Les critères de recrutement

Obtenir un entretien est une première étape. L’entretien va permettre de sélectionner un plus petit nombre de candidats. À cette étape, le CV est étudié en profondeur, les recruteurs vont poser plusieurs questions pour assurer la véracité des écrits. C’est dans la manière de répondre que tout se joue, il faut montrer qu’on est compétent et motivé. Les questions concernent le candidat, mais peuvent aussi porter sur l’entreprise. Il faut donc se renseigner sur l’entreprise avant de postuler. Pour aider les candidats à réussir les entretiens, de plus en plus de cours d’entretien d’embauche sont proposés en France. Mais un entretien ne se fait pas forcément dans des bureaux. Les entreprises organisent aussi des évènements de type porte ouverte ou soirs à thème dans lesquels les candidats peuvent s’incruster pour en savoir plus sur l’entreprise et créer des liens.

nec nunc Aenean venenatis sit velit, Praesent consectetur